Déménagement : Le droit de rétention

Alors là, c’est la punition pour les vilains resquilleurs …

L’équipe de déménagement doit percevoir le règlement final avant la fin de la livraison de votre mobilier.

Le chef d’équipe ou le responsable de chantier devra répondre devant sa hiérarchie d’une faute professionnelle, dans le cas où, sans accord expressément formulé par sa direction, il manquerait à cette obligation.

Les modalités de règlement ayant été acceptées par le client lors de la signature du devis-contrat de déménagement, il est tenu de les honorer.

Malheureusement, il arrive parfois qu’un client s’y refuse, ou invoque moult raisons pour se soustraire à cette obligation.

Lorsqu’un accord préalable de règlement différé entre le client et l’entreprise de déménagement a été conclu, on ne parle pas de mauvaise foi ni de tentative de « grivèlerie », le chef d’équipe est prévenu et aucun problème ne vient perturber les opérations de déménagement.

Lorsqu’aucun accord n’a été conclu concernant un éventuel paiement différé, les déménageurs ont pour consigne d’appliquer les procédures normales et d’en référer à leur direction.

Dans le cas très rare de clients « mauvais payeurs », la procédure de droit de rétention peut être mise en œuvre, conformément aux dispositions légales (article L 133-7 du code du commerce).

Et le déménageur est en droit de « confisquer » des objets vous appartenant…

Pas sympa du tout et pour personne !

 

Voir aussi :

Paiement de votre déménagement

Les moyens de paiement

La facture

Lire les conditions générales … Toujours

Il faut payer pour déménager ?

Comment voyage mon déménagement ?

En camion de déménagement et avec des déménageurs, figurez-vous !!!

Pour les déménagements urbains, pas de trop longs délais, hormis les avatars de la circulation … Pas de régime spécial pour les camions …

Mais pour les déménagements en province, ou de façon générale, longue distance, ça passe par des contraintes que vous ne connaissez sans doute pas.

Les temps de conduite sont très règlementés, pour des soucis de sécurité évidents, et les chauffeurs doivent observer des pauses bien définies.

Les gros véhicules sont équipés de chrono tachygraphes, peu à peu remplacés par des tachymètres numériques, destinés à contrôler d’une part les temps de roulage et de pause, mais également les vitesses et distances parcourues.

Ce moyen de contrôle est donc très complet. Pas moyen de faire les fous en douce !

Le non respect des règles peut entrainer de lourdes sanctions pour le chauffeur, mais surtout pour l’entreprise de déménagement, et donc pour le pauvre client trop pressé.

C’est pourquoi les délais de route sont incompressibles, mais peuvent être un peu extensibles.

Le mobilier chargé est arrimé et ne doit pas bouger. Les suspensions pneumatiques des véhicules récents les préservent des chocs dus aux défauts de revêtements routiers.

Lors des arrêts, et compte tenu des équipements des cabines qui le permettent (suivant les entreprises de déménagement), les garçons dorment dans le véhicule.

De plus en plus de véhicules de déménagement sont maintenant équipés de GPS, ce qui facilite grandement les trajets, hors autoroutes. Ils ne remplaceront pas vos précieuses indications, mais les complèteront peut-être.

Tout véhicule roulant étant susceptible d’être contrôlé, le chauffeur doit être en mesure de produire la lettre de voiture de chargement, dûment signée par vos soins, confirmant que vous avez bien confié votre mobilier à l’entreprise, en sus des documents règlementaires propres au véhicule et au chauffeur.

Sachez que le contenu du camion de déménagement peut également être contrôlé par les autorités routières ou douanières.

Vos effets voyagent donc en toute sécurité, dès lors que toutes les règles sont respectées, de votre part, ainsi que de la part de l’entreprise de déménagement.

Voir aussi :

Le trajet

Déménagement : Difficultés non signalées

C’est l’épine dans le doigt !

Tous les déménageurs sont confrontés à ce type d’évènement non prévu.

Le souci, c’est que dès le départ, l’entreprise de déménagement organise son planning de déménagements en fonction des besoins de chaque chantier de déménagement et des particularités constatées ou indiquées par le client.

Il faut prévoir les moyens humains et matériels à mettre en œuvre pour que tout se passe bien et que votre déménagement se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Son prix de vente est directement en relation avec ces prévisions, et c’est en fonction des informations dont il a connaissance qu’il peut vous établir un devis de déménagement.

Il peut cependant arriver que des évènements imprévus surviennent, rendant les conditions de réalisation de votre prestation de déménagement plus difficiles, voire impossible, et que ces évènements ne soient pas le fait du déménageur.

Cela s’appelle une difficulté non signalée.

Il peut s’agir d’un ascenseur en panne alors qu’il était prévu, des accès plus difficiles qu’envisagé, la nécessité d’un monte-meubles non prévu, un meuble indémontable, un volume plus important que prévu (certains déménagements ne sont que partiels au départ et s’avèrent complets le jour J), des travaux empêchant une prestation normale etc…

C’est pourquoi tous les devis de déménagement doivent envisager la mise en œuvre de moyens supplémentaires pour pallier ces inconvénients.

C’est une obligation légale. Les surfacturations éventuelles doivent être par avance clairement définies sur le document contractuel.

Imaginez que cette obligation ne soit pas respectée, ce serait permettre des indélicatesses mal venues et des facturations abusives.

C’est donc un devis dans le devis, applicable uniquement sous condition expresse de la difficulté non signalée et cela ne signifie pas que ces frais vous seront facturés en supplément si tout se passe comme prévu.

Nombre de clients s’inquiètent auprès de leur déménageur de ce chapitre présent sur leur devis de déménagement et craignent la mauvaise surprise au moment de régler la facture.

Epargnez-vous ce stress supplémentaire, il ne s’agit là que de prévention, dans l’intérêt de tous !

 

Voir aussi :

La visite technique avant devis

Le devis de déménagement

La facture

Lire les conditions générales … Toujours

 

Déménagement : La Déclaration de valeurs

Celle là, personne ne l’aime !

Pourtant, ce document est obligatoire pour tout déménagement personnel et doit être en possession de l’entreprise de déménagement quelques jours avant le début de votre déménagement ou de l’entrée en garde-meubles de vos effets.

Sans doute la procédure la moins bien perçue dans tout ce qu’il y a à faire, et pourtant d’une utilité insoupçonnée.

Les seuils de déclaration de valeurs individuelles dépendent de l’entreprise de déménagement et des contrats d’assurance qu’elle peut souscrire en votre nom.

Ainsi, il pourra s’agir de déclarer les valeurs supérieures à, par exemple, 300,00 € ou 800,00 €.

Facile quand on a peu de choses chez soi, pas évident quand votre logement est bien rempli et que les objets concernés sont anciens ou vous ont été offerts.

L’estimation de ces valeurs correspond à leur valeur actualisée, suivant les taux de vétusté appliqués par les assureurs, ou la valeur de remplacement.

Mais pas si difficile que ça, au fond : il s’agit souvent de l’électroménager, de l’informatique, des tableaux ou de meubles de valeurs. Tout sauf les objets précieux, bijoux etc… qui sont exclus du déménagement. Cela simplifie énormément.

Il va de soi que le total des valeurs individuelles déclarées doit être cohérent avec la valeur totale de tout votre déménagement. Tout ce qui ne figure pas sur cette liste et qui sera pourtant déménagé ne peut valoir 0,00 € !

En cas de litige, ce document sera la base de décision de dédommagement par l’assureur. S’il n’existe pas ou si rien n’est listé, tous les objets seront plafonnés à la valeur indiquée.

Cela peut être dommage…

Autre avantage indéniable de cette déclaration de valeurs : votre future assurance. Vous aurez déjà fait tout le travail d’inventaire et vous gagnerez un temps fou !

Qui pense à réactualiser régulièrement son assurance maison ? Pas moi, en tous cas, et je ne crois pas être la seule.

Par contre, en cas de pépin, bonjour le budget mouchoirs …

Déménagement & Racisme

Eh oui, dans le cadre du déménagement, on peut aussi rencontrer des gens bizarres…

Le monde cosmopolite et je préfère, pour cet article, dire « multicolore » dans lequel nous vivons semble encore poser des problèmes à certains clients.

Sachez que la profession de déménageur n’a pas de frontière, dans le sens propre comme dans le sens figuré.

Le déménagement, un art en termes de technique et de savoir faire, nécessite avant tout des qualités humaines.

Depuis quand ces qualité humaines ont-elles des couleurs ?

Que notre peau soit blanche, halée ou noire, quelle différence ? Cela a t-il une incidence sur notre savoir faire ?

Prenons chez chacun de nous ce qu’il y a de meilleur, toute sagesse, venue de toute culture nous apporte tant…

Ne faites donc pas comme certains, ne demandez pas à votre déménageur de faire de la discrimination parmi ses collaborateurs et ne lui demandez pas de sélectionner votre équipe de déménageurs suivant leurs couleurs de peau ou leurs religions.

Ce serait très mal perçu…

Déménagement & Bijoux

Nan, nan, nan !

 

Pas de bijoux dans votre déménagement, pas plus que d’argent liquide.

 

Le déménageur de vos objets précieux et argent, c’est vous !

 

Sinon, même cachés dans un carton, c’est tanpis pour vous.

 

Sachez que c’est une exclusion absolue du déménagement et du garde-meubles.

 

Non que les déménageurs soient malhonnêtes, mais tout peut arriver, accident, incendie, vol de véhicule etc… le risque zéro n’existe pas, malheureusement.

 

Aucun assureur de déménagement ne prendra en charge ce type d’objet, même sans mettre en doute votre parole….

 

Déménagement : Ascenseur en panne

Bien pratique, cette cage qui monte et qui descend, surtout quand on a les bras pleins de courses, le sac qui glisse de l’épaule, le portable qui sonne en même temps…

 

Toujours trop lent, ou trop rapide, mais quand on habite tout en haut, on est quand même bien content de l’avoir.

 

Alors imaginez, lorsque vous déménagez (ou emménagez), comme cette petite merveille devient importante…

 

C’est par excellence la chose que l’on considère comme étant acquise : il est là, je m’en sers, des gens s’en servent tous les jours, il sera là le jour de mon déménagement ou de mon emménagement.

 

Et paf, le jour fatidique : en panne, HS, out of order !!! Kaput la merveille…

 

Une panne d’ascenseur peut intervenir à tout moment, comme tout engin mécanique peut être défaillant, lors d’une manipulation.

 

Cela n’arrive pas que lors des déménagements, il peut y avoir un problème d’ordre électrique (faux contact), problème de verrouillage sur la porte palière, problème de parachute, déréglage du frein ou du top d’arrêt, usure des guides ou des coulisseaux, manque d’huile dans les rouages, boutons qui se coincent, sélecteur ou capteur défectueux, allongement des câbles de traction, mauvais entretien général… les causes peuvent être multiples et les pannes pas seulement dues à des problèmes de surcharge.

 

Même si le déménageur est le coupable idéal… surtout le lendemain.

 

Comment palier ce souci ? Anticiper.

 

Avant votre déménagement, ou votre emménagement, renseignez-vous sur les possibilités d’utilisation de l’ascenseur. Sans pour autant ameuter toute la population, observez, remémorez-vous ou renseignez vous sur les derniers déménagements qui ont eu lieu dans votre immeuble, afin de savoir si l’ascenseur a pu être utilisé dans de bonnes conditions.

Chaque ascenseur doit comporter une indication de poids et de personnes maxi pouvant être supporté par la machine.

 

Interrogez le gardien, si possible.

 

Si vous êtes copropriétaire, vous pouvez contacter la société d’entretien qui sera à même de compléter ces informations.

 

Fournissez toutes ces indications à votre déménageur qui pourra être amené à vous proposer la solution alternative du monte-meubles, si la configuration des lieux en extérieur le permet.

 

Ce qui ne semble à priori qu’un détail est en réalité très important. Il conditionne la mise en œuvre des moyens nécessaires à la bonne réalisation de votre déménagement et évite les mauvaises surprises.

 

Si d’aventure un tel type de tracas devait intervenir, votre entreprise de déménagement tentera toujours de trouver une solution, mais jamais au moyen de magie.

 

Il s’agit dans ce cas d’une difficulté non signalée.

 

Le terme est générique, cela ne veut pas dire qu’il s’agit de quelque chose que vous auriez dissimulé sciemment, mais d’un évènement venant altérer de façon significative le déroulement de votre déménagement, et indépendant de la volonté ou des actes du déménageur qui sera alors obligé d’engager des moyens supérieurs à ceux qui étaient prévus dans le calcul du prix de l’opération.

 

Un devis de déménagement bien fait doit d’ailleurs prévoir, à titre indicatif, les coûts éventuellement induits pas une difficulté non signalée, notamment, en terme de monte-meubles, de personnel supplémentaire etc…

 

L’anticipation reste le meilleur remède à tous ces désagréments…

 

Voir aussi :

Déménagement et concierge

Monte-charges ou monte-meubles ?

Déménagement : D’un étage à l’autre

Que vous deviez parcourir 50 km ou déménager d’un étage à l’autre, c’est toujours un déménagement.

Le but est toujours de transférer vos biens dans les meilleures conditions possibles d’un endroit à l’autre.

Il n’y a plus de notion de « transport » par la route, mais on parle de « manutention interne », comme dans le transfert administratif.

Les précautions et le soin doivent rester les mêmes que pour un déménagement classique, et il convient d’être très vigilent concernant les parties communes.

L’emballage reste de vigueur ; on se voit mal faire 36 allers-retours avec son service de tasses à café à la main !

Parce que du coup, tout se fait par l’escalier, ou avec de la chance, par l’ascenseur.

Bien sûr, il peut être simplifié, et l’usage de bacs plastique préféré à celui des cartons, mais dans tous les cas, le but reste de transférer vos biens d’un appartement à un autre, dans les meilleures conditions possibles.

Là encore, une bonne vision des possibilités offertes par la configuration des lieux fluidifiera cette opération (largeur des escaliers, ascenseur, possibilité d’utilisation des équipements communs …)

L’assurance souscrite pour un tel déménagement ne relèvera pas du transport, mais de la manutention interne. Le risque zéro n’existe toujours pas … mais il est prévu.

Votre déménageur sera à même de répondre de façon experte à toutes vos questions.

Déménagement : Faut pas mentir … ni se mentir !

Lorsque l’on souhaite déménager, une somme d’informations doit être collectée par votre entreprise de déménagement afin de lui permettre de vous proposer le service le mieux adapté à vos besoins.

L’exactitude de ces informations conditionne en effet les moyens professionnels à mettre en œuvre pour que ce moment vous soit agréable.

Il est d’usage d’effectuer une visite technique à l’adresse de départ, lorsque celle-ci se situe dans la région de votre prestataire. Pour des petits volumes, elle ne sera pas forcément nécessaire, et tout reposera sur vos indications.

Dans tous les cas de figure, les informations relatives à l’adresse d’arrivée sont celles que vous voudrez bien communiquer à votre déménageur.

Il arrive que des esprits qui se veulent « gros malins » dressent un tableau idyllique des conditions de leur déménagement : pas de gros meubles, accès facile, beau temps sur tout le parcours, bref, on se demande parfois pourquoi ils font appel à des professionnels du déménagement !

Ils pensent ainsi minorer le coût de leur déménagement, sans penser une seule minute que les-dits professionnels détecteront très vite le défaut de la cuirasse.

Ou alors, ils veulent se persuader de tout ça…

Mis devant le fait accompli, il leur faudra alors réagir au quart de tour, – est-ce toujours possible ? – et se débrouiller pour que tout se passe bien, malgré tout.

De telles mesures de « secours » peuvent rapidement engendrer un coût important, du fait de l’usage non prévu d’un monte-meubles, par exemple, ou de l’adjonction de personnel ou de matériel supplémentaires. Ces frais auraient pu être moins importants s’ils avaient été inclus dans la prestation de départ, puisque intégrés dans une programmation pensée…

Dans ces cas là, je peux vous garantir que ça râle – et des deux côtés !

Le déménageur ne peut être tenu pour responsable des informations erronées figurant sur le devis-contrat que vous aurez accepté après lecture attentive.

Alors rien ne sert de mentir, il suffit d’être pratique !

 

Déménagement : La C.S.D., la Référence

Essentiellement connue par les professionnels, la Chambre Syndicale du Déménagement est l’instance représentative des métiers du déménagement et du garde-meubles.

Seule à être reconnue par les pouvoirs publics dans ce domaine, son rôle est essentiellement de promouvoir et de défendre ces métiers.

Cela passe par la défense des intérêts de tous, y compris les vôtres.

Il y aura toujours un interlocuteur pour vous fournir toute information, tout éclaircissement sur la réglementation, les usages ou les procédures à suivre.

Un accueil chaleureux, un avis expert et des conseils éclairés contribueront à vous rassurer sur notre profession parfois mal connue.

Le site dédié aux particuliers www.demenager-pratique.com témoigne bien du souci d’information et d’accompagnement des consommateurs au cours des différentes phases de votre déménagement.

Sachez que toutes vos demandes sont traitées et qu’une veille permanente est tenue quant aux adhérents.

Un doute sur votre déménagement ? N’hésitez pas à contacter la CSD.

Il y aura toujours un interlocuteur pour vous fournir toute information, tout éclaircissement sur la réglementation, les usages ou les procédures à suivre.

Voir aussi :

La Chambre Syndicale du Déménagement

Comparer, pourquoi ?

La qualité dans le déménagement

Travail illicite… danger !