La Chambre Syndicale du Déménagement

Tel. 01.49.88.61.40

Alias la CSD, pour les initiés du déménagement… ce que vous devenez peu à peu en lisant notre prose…

 

Ce n’est pas une grande pièce dans laquelle se réunissent quelques passionnés du déménagement, tatoués et pleins de muscles, ce n’est pas non plus un syndicat au sens plein du terme.

 

Il s’agit de l’Instance représentative de la profession de déménageur en France, qui a pour vocation la réglementation, la préservation et la promotion des métiers du déménagement et des activités annexes.

 

C’est avant tout un interlocuteur que vous pouvez contacter, que vous en soyez à l’étape de la consultation, délicate, en raison de l’importance du choix du professionnel, qu’un différend vous oppose à l’entreprise choisie, ou tout simplement que vous ayez besoin d’une information précise sur un point particulier relatif aux procédures du déménagement…

 

… ou encore pour hurler votre satisfaction et votre joie, vous pouvez contacter la Chambre Syndicale du Déménagement.

 

Sans vous conseiller un prestataire, votre interlocuteur ou interlocutrice de la Chambre Syndicale du Déménagement pourra confirmer ou infirmer la situation régulière et le sérieux de l’entreprise adhérente, vous conseiller en plein professionnalisme, voire intervenir en médiateur dans un éventuel litige.

 

La Chambre Syndicale du Déménagement, composée de femmes et d’hommes, professionnels du déménagement, mais aussi juristes, spécialistes du droit fiscal, social économique et maitrisant les techniques propres aux activités de déménagement, a pour rôle d’encadrer une profession fort mal connue et jaugée.

 

Sa vocation est d’élaborer et de définir les droits et intérêts de ses adhérents, tout en participant au plus près à l’établissement des règles devant régir la profession.

 

A ce titre, elle est en partenariat direct avec toutes les autorités, ministères et administrations concernées par l’activité de déménagement, de garde-meubles et autres activités connexes.

Ainsi, les conditions générales de ventes du contrat de déménagement, du contrat de garde-meubles ont pu être élaborées avec des associations de consommateurs, des pouvoirs publics, etc.

 

La Chambre Syndicale du Déménagement a su depuis bien longtemps, ouvrir un dialogue avec les autorités nationales, en vue de défendre non seulement les intérêts de ses membres, mais aussi ceux des consommateurs, les intérêts des uns et des autres étant étroitement liés, notamment en matière de formation, de réglementation et de déontologie.

 

Les candidatures des prétendants à l’adhésion la Chambre Syndicale du Déménagement font l’objet d’une étude approfondie, nécessitant de montrer patte blanche (et même les quatre pattes blanches !), notamment en ce qui concerne la légitimité des entreprises de déménagement candidates, l’application stricte des règles législatives et déontologiques définies pour l’exercice de ces professions du déménagement, la conformité de leur situation fiscale et administrative.

 

La Chambre Syndicale du Déménagement a engagé une guerre effrénée, notamment en ce qui concerne le travail illégal, mais aussi contre tout ce qui pourrait aller à l’encontre des intérêts de ses adhérents et de leurs clients.

 

Des actions sont menées, sans relâche, afin d’obtenir des pouvoirs publics la meilleure facilitation de la mobilité des particuliers et des entreprises en France, notamment en ce qui concerne les problèmes de stationnement, de nature à pénaliser la qualité des prestations fournies.

 

Elle a également su s’ouvrir à l’Europe et au monde, n’étant pas enfermée dans les frontières du bout de son nez…

 

Il va de soi que, suivant les retours d’expérience relatifs à leurs adhérents, le statut de membre de la Chambre Syndicale est susceptible d’être remis en cause ou … conforté.

 

Et savez-vous depuis combien de temps la Chambre Syndicale du Déménagement existe ?

 

Les 1ers statuts ont été adoptés et signés le 15 novembre 1890…

 

Mais je vous rassure, il n’y à plus de vétérans de cette époque là…

Voir aussi :

Travail illicite … danger

La qualité dans le déménagement

 

 

 



13 réponses à “La Chambre Syndicale du Déménagement”

  1. Rozet Nicole dit :

    Bonjour, je viens de déménager avec une société sur Valence Drôme. Il y a de nombreux dégâts. J’ai fait un courrier explicatif dans le temps légal. Je n’ai aucune répon se à ce jour, si ce n’est un appel téléphonique, dans lequel on me demandait de m’expliquer. Depuis je n’ai plus de nouvelle. Je suis très déçue du manque de professionnalisme, et du service après vente. J’ai l’intention de m’adresser à un conseil juridique. Apparement, il n’y a pas de possibilité d’entente à l’amiable.
    Le déménagement a eu lieu le 5 et 6 janvier 2012. J’ai adressé mon courrier à l’entreprise dans les cinq jours qui ont suivi.
    Que pouvez-vous me répondre ?
    Merci.
    Cordialement.

  2. Fly on the net dit :

    Bonjour,

    Bien désolée d’apprendre vos déboires pénalisants pour vous et rejaillissant sur l’ensemble de notre profession.

    Vous avez apparemment respecté les délais légaux pour la confirmation de vos réserves qui sont de 10 jours calendaires. L’avez-vous fait en courrier recommandé avec AR ?

    L’entreprise de déménagement se doit déontologiquement de prendre en compte votre réclamation, et de vous répondre, de quelque façon que ce soit.

    Je suis d’autant plus étonnée d’un comportement anti-commercial tel que vous le décrivez, que le cas de litiges est bien envisagé par la profession, le risque « zéro » n’existant pas, et les contrats d’assurances sont bien adaptés.

    Vos réserves, en l’absence de contestation formelle du chef d’équipe, sont réputées recevables.

    La bonne pratique voudrait qu’une déclaration soit effectuée par l’entreprise à son assureur qui, après divers échanges de courriers, vous proposerait une indemnisation, tenant compte des vétustés et d’une la franchise appliquée ou non, selon le type de contrat que vous avez signé.

    Faire la sourde oreille n’est, certes, jamais la bonne façon de traiter un litige. A noter que nous ne sommes jamais que le 26 janvier et qu’une petite entreprise met parfois un peu de temps à répondre, en raison de la taille même de sa structure, ce qui ne remet pas en cause la qualité de travail d’un artisan, bien souvent, c’est même le contraire.

    Ne connaissant pas cette entreprise, pas plus que votre dossier, je ne peux que vous conseiller d’insister, et faute de réponse, de leur adresser une nouvelle réclamation par voie de courrier recommandé avec AR, avant d’engager des frais de conseil juridique, ce qui constituerait le dernier recours.

    Autre conseil, soyez précis, autant que possible sur les descriptions des réserves et sur les circonstances dans lesquelles elles sont survenues : ils auront ainsi toutes les « explications » souhaitées. Au besoin, demandez leur une attestation d’assurance que normalement, ils ne peuvent vous refuser.

    Vous pouvez également vous rapprocher de la Chambre Syndicale du Déménagement, bureau national ou au représentant local dont ils pourront vous donner les coordonnées. Vous obtiendrez des réponses précises et de précieux conseils, car vous le constaterez, ils sont non seulement experts mais très accueillants.

    J’espère très sincèrement que vous obtiendrez une réponse de leur part très rapidement et que ce triste épisode ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Si vous en avez le temps, tenez moi au courant… Je vous souhaite, puisqu’il en est encore temps, une bonne année 2012, malgré ce début un peu compliqué.

    Fly

  3. J’ai adoré lire votre article, et j’ai même pris quelques notes! … :) Merci.

  4. Bonjour. Juste un petit mot rapide pour vous dire que j’ai bien apprécié lire votre blog. J’ai recherché ce type d’information. Bonne continuation!

  5. lbe66 dit :

    Je pensais que les entreprises affiliées à la Chambre syndicale du déménagement (CSD) était plus sérieuses que les autres car elles disposent d’un support, notamment juridique. La CSD met par exemple à disposition de ses adhérents un modèle de contrat pour les particuliers qui est conforme au droit.
    Pourtant, mes parents ont commandé des prestations à un déménageurs adhérent, Guigard,qui a remis un contrat contenant des clauses abusives.
    Le logo de la CSD n’est donc pas un gage de sérieux !

  6. brion micheline dit :

    j ai emmenage le 15 mars, avec ALPHADEM qui avait garde mes meubles 6 mois au garde meubles, cela s est mal passe, manque des affaires, buffet en chaine abime, le chef est venu constater depuis plus rien malgré mes courriers en a/r et les siens qui le prouvent, comment faire pour obtenir des dédommagements, surtout que j ai tout regle et prix OPTION CONFORT, SALUTATIONS MME brion ils sont de NOYAREY dans l isere.

  7. bouloy dit :

    Madame, Monsieur, bonjour
    Nous avons reçu la visite, le mois dernier, d’un commercial,Olivier Vergult, d’Artdem Calais, pour un déménagement sur le Morbihan. Ce Monsieur, débordant d’amabilité, m’a rappelée la semaine dernière pour connaître notre décision et, comme nous avons trouvé moins cher ailleurs, a tenté de me tirer les vers du nez pour connaître l’heureux élu, et surtout le tarif proposé par son concurrent. Il m’a proprement « incendié », m’a rappelé qu’il s’était déplacé pour faire le devis (comme les quatre autres déménageurs contactés….) qu’il « ne me respectait pas », que je pouvais « au moins répondre à ces deux questions », bref un harcèlement que je n’ai pas du tout apprécié. J’ai fini par raccrocher pour ne plus entendre ces griefs, outrée.
    Lors de sa première visite, il avait copieusement descendu en flèche son concurrent direct, les Ets Blanquart à Renescure, ce qui avait déjà eu le don de m’agacer et permis de me faire une idée du personnage. Je ne m’étais donc pas trompée sur cet individu peu respectable, je lui conseille de changer de métier, ou de revoir le sens du mot « commercial ».
    En tout cas, je ne ferai pas de la pub pour Demeco Calais autour de moi, j’ai été douchée !
    Cordialement
    Marie-Lise Bouloy

  8. bonjour, aujourd’hui le mieux je dirai que ça reste les avis de clients. et là encore il faut faire attention car certains déménageurs se font passer pour des clients en postant des avis très très positifs sur leur entreprise.

  9. Barbier dit :

    Je ne sais plus comment faire et, en désespoir de cause, je m’oriente vers vous.
    Suite à des recherches internet, j’ai été contacté en démarchage par la société CSD pour mon déménagement : ayant peu de moyens, leur tarif me semblaient très compétitifs.
    Je réservé une date plusieurs semaines avant et règle un premier versement de 348 euros.
    Nous avions convenu la livraison de cartons suffisamment en amont (en debut de semaine suivante) mais je n’ai rien vu venir.
    À chaque appel de relance de ma part, toujours une excuse plus délirante à chaque fois (j’ai même eu droit à la naissance d’un enfant pour le commercial qui était mon contact).
    Par curiosité, je consulte internet et découvre avec effarement les avis concernant cette entreprise.
    En regardant mon contrat, je constate que je suis encore dans le délais de rétractation.
    N’arrivant jamais à les joindre (je suis filtrée de toute évidence), j’envoie un énième mail, non pas pour réclamer une énième fois mes cartons, mais pour annuler la prestation.
    Dix minutes après, je reçois un appel (enfin un contact.. ) me demandant des explications sur cette annulation.
    Dans la journee, je reçois plusieurs appels de plus en plus insistants. C’est éprouvant.
    Le recommandé était parti le matin même de toute façon…
    Pour finir il m’est précisé qu’ils me bloquent la date si jamais je change d’avis mais que, pas de souci, les délais sont respectés et je serai bien remboursé. Je me répète : je ne tiens pas à travailler avec eux et j’ai fait appel à des amis pour ce jour là.
    Deux jours avant la date prévue, je reçois un appel me précisant que les cartons sont arrivés pour livraison !!
    Je me répète : tout est annulé (recommandé envoyé et réceptionné par accusé de réception dans les temps) et la veille un appel pour me confirmer l’horaire du lendemain !
    À chaque fois, l’interlocuteur convient de l’annulation avant de raccrocher.
    Depuis, je tente désespérément de les joindre pour recuperer mon versement mais personne ne réponds et quand c’est le cas (en numéro masqué), on me réponds « ça arrive ».
    Un recommandé n’y a rien fait de plus.
    Avez vous des solutions ?
    Comment puis je faire ?
    Merci pour votre aide.

  10. Meunier jean-Louis dit :

    Messieurs,
    lors d’un récent déménagement, j’ai rencontré une petite difficulté avec un professionnel de ce secteur. A la fin du remontage de ma bibliothèque j’ai constaté, en présence du chef d’équipe de l’entreprise utilisée, que ses deux portes vitrées de ne pouvaient pas se fermer. Ce chef d’équipe m’a rassuré en me suggérant de la remplir de livres et d’effectuer une poussée vers le haut pour obtenir la fermeture des deux portes. Comme je n’avais pas de rtaison de ne pa’ JeJ’ai donc rempli de livres mon meuble et lorsque j’aie pousserqui avait effectué

  11. Meunier jean-Louis dit :

    Messieurs,
    Lors d’un récent déménagement (29 et 30 décembre 2016) j’ai rencontré un problème avec des professionnels de ce secteur. A la fin de l’opération de remontage de mes meubles, par ces déménageurs, j’ai constaté que les deux portes vitrées de ma bibliothèque ne se fermaient pas. Le chef d’équipe, présent à mes cotés, m’a tout de suite rassuré en m’expliquant qu’il suffisait de remplir mon meuble de livres et d’exercer une forte pression sur le haut de celui-ci pour réaliser cette fermeture récalcitrante. Je lui ai fait une totale confiance et je n’ai pas donc émis de réserves.
    Un mois plus tard, lorsque j’ai eu fini de remplir ma bibliothèque j’ai voulu tenter l’opération qui m’avait été conseillée par le chef d’équipe des déménageurs, en utilisant l’aide d’un professionnel. Celui-ci a constaté, à cet instant, qu’il y avait eu un stupide problème lors du remontage de ce meuble. Le montant central avait été mis à l’envers et de ce fait les deux pênes ne pouvaient pas s’encastrer dans les deux gâches creusées dans le bois de ce meuble
    Les déménageurs cités précédemment que j’ai questionnés ne veulent pas revenir pour corriger leur grossière erreur en prétextant que je n’ai pas fait ma réclamation dans les délais prévus! Le chef d’équipe m’a donc grugé puisque j’ai été trop naïf de le croire!
    Que dois-je penser d’une telle réponse? Est-elle juridiquement valable ? Il me semble qu’il est patent que ces déménageurs ont commis une grossière erreur professionnelle et qu’ils doivent y remédier, même si le délai pour déposer des réserves est dépassée.
    Merci de me donner un avis et sincères salutations.
    Jean-Louis Meunier

  12. BESOMBES Liliane dit :

    Bonjour,
    J’ai réglé par avance un déménagement avec
    MOVE24.Cette entreprise n’a pas respecté ses engagements, à savoir : moitié du déménagement fait, heure d’arrivée non respectée, au lieu de 13h30 18h30 en février,pas de monte charges ni de protection, personnel en sous nombre,armoire,nn démontée piano, frigo Améicain, table à toilette, buffet tout cela non pris, fin d’un premier voyage 21h30 second jamais fait. proposition de remboursement de 250€ sur 942€ payés.
    Quels sont mes recours ?
    Cordialement
    Liliane Besombes

  13. Nicolas dit :

    De toutes façon nous les demenageurs avont le droit a rien nous sommes payer au rat de pacrete.
    On fait des journée de 12h par jour cela ne vous inquiéte pas ?

Laisser un commentaire