Déménagement : Stationnement

autorisation-de-stationnement

Vivre en milieu urbain n’est pas toujours une sinécure, surtout lorsque l’on doit circuler ou encore stationner…

Cela peut virer au cauchemar, et l’on ne compte plus les pauvres bougres qui tournent et virent, la tête virtuellement couverte d’un entonnoir ou d’une passoire, à la recherche de L’espace suffisant pour abandonner son véhicule avant d’en arriver à la crise de nerf.

Alors imaginez, lorsqu’il s’agit d’un gros camion, et que la ponctualité, politesse des rois et attente primordiale d’un client en proie aux affres d’un déménagement, est de mise, l’espoir qu’une place se libère est déjà mince, et qu’elle soit suffisamment grande, devient de la pure rêverie. Et prétendre qu’aucune verbalisation ne viendra troubler un ciel si bleu …

Après bien des palabres, des combats de titans entre les entreprises de déménagements, secondées par leurs instances représentatives, et les municipalités et autres pouvoirs publics, le système d’autorisation de stationnement a été trouvé.

Cela ne veut cependant pas dire que tout est gagné !

Certaines municipalités, acceptent d’autoriser le stationnement, sans pour autant avoir une action pour libérer un emplacement permettant le positionnement d’un camion de déménagement. Il faut tout de même obtenir un joli document qui doit être apparent sur le pare-brise du véhicule, sinon, gare aux gorilles !!!

Ce document peut être gratuit … ou pas (si, si !)

D’autres municipalités, moyennant grasses finances (sic !), font tout de même l’effort de neutraliser à l’avance les emplacements prévus et par la délivrance de cette autorisation, s’engagent à faire évacuer voire à faire enlever les véhicules qui oseraient « squatter » les emplacements réservés.

Le  délais imposés varient d’une semaine à 15 jours à 3 semaines, selon les endroits, avant de recevoir ce document tant convoité.

Imaginez le cas d’un client qui change plusieurs fois de date de déménagement…

Enfin, le système à au moins le mérite d’exister.

Bien évidement, les entreprises ne peuvent supporter ces frais d’autorisation de stationnement qu’elles répercutent à leurs clients, d’où grincements de dents, mais comment faire autrement ?

Il faut savoir que cela n’empêche pas les déménageurs d’acquitter les droits de stationnement type parcmètre.

Sachez aussi qu’un camion en cours de chargement ne doit théoriquement plus bouger tant que sa cargaison n’est pas correctement arrimée. Sinon, dommage pour le mobilier…

Autre système D : le client invite tous ses copains à garder les places avec leurs véhicules personnels jusqu’à l’arrivée des déménageurs.

Dans ce cas, il faut penser à demander à l’entreprise de déménagement quelle longueur de stationnement est nécessaire, sachant qu’une fois le camion de déménagement stationné, il faut de l’amplitude pour ouvrir les portes et travailler en toute sécurité pour les biens et les personnes.

Mais pour ceux qui n’ont pas d’amis … ? Mais non, ça n’existe pas !!!

 

Voir aussi :

Interdictions de circuler

Déménagement & Police

Monte charges ou Monte meubles ?



Laisser un commentaire