Déménagement : Le démontage-remontage

tourne-vis

Alors, qui prend le tournevis ?

Le client ou le déménageur ?

C’est un des paramètres entrant dans le devis de déménagement.

 

Tout votre mobilier ne mérite peut-être pas d’être démonté et remonté indéfiniment, et ne le supporterait d’ailleurs sans doute pas.

Ce qui peut être enlevé entier sans risque doit l’être.

Certains meubles supportent très mal les démontages et remontages successifs (meubles très anciens, meubles de grande distribution d’origine suédoise, par exemple), dont la durée de vie s’en trouverait raccourcie.

bricoleur-2

Dans tous les cas, si vous devez démonter vous-même certains meubles, pensez à préserver les vis, en les stockant par exemple dans un petit sachet que vous attachez à un tasseau ou que vous collez dans un tiroir.

Gardez à l’esprit qu’il faudra remonter ce qui a été démonté…

C’est bête, mais ça peut éviter des heures de recherches et d’énervement.

Faites de même pour les clés qui sont en plus parfois difficilement remplaçables.

Autre détail, pensez, avant d’attaquer le démontage de votre énorme armoire, à ménager un espace vide suffisant à vos évolutions et au déplacement de ce meuble.

Si l’entreprise de déménagement est chargée de l’opération chirurgicale de vos meubles, pensez, si vous le savez bien sûr, à indiquer une faiblesse quelconque, ou un collage qui aurait été anciennement fait. Cela évitera des pertes de temps et éventuellement des dommages inévitables.

Les déménageurs sont normalement tenus de vous indiquer toute anomalie rencontrée dans le démontage de vos meubles (collages sauvages ou autres défauts…)

Ne prenez pas ombrage de ces indications qui pourront vous être précieuses pour l’avenir.

Voir aussi :

La visite technique avant devis

Le devis de déménagement

Lire les conditions générales … Toujours



Laisser un commentaire